Feuille de Choux n°14 - Menus de printemps 2013

Les joyeuses aventures des choux se poursuivent, l’hiver passant, dans les travaux revoilà le printemps, et nous sommes, tous bourgeonnants prêts à entamer d’autres exaltantes périodes de travaux. Si vous avez le désir, ou de simples velléités de tester le bricolage grandeur nature, on vous invite dites-le vous bien ! Le couvert est offert, et attention aux menus, c’est copieux ! Venez mettre la main à la pâte (à choux) ! Voici un aperçu de la première quinzaine de travaux en février :

  • Une tarte de plancher nappée d’isolant et sa génoise de fermacell
  • Une tourte au chanvre en inter sol
  • Une pièce montée en chanvribloc
  • Des gâteaux de fibres de bois
  • Des placards fourrés à la laine de chanvre
  • Des faux plafonds et leur ouate de cellulose en garniture
  • Des tortellinis de fils électriques
  • De la pannacota de plâtre
  • Des trous (pour l’aération ? Pour le gruyère ? Mais non pour le passage des cables !)
  • et un magnifique porte-outil transportable (à ne pas confondre avec le porte casseroles). Le porte casseroles est fixé, je répète, le porte casseroles est fixé, la cuisine est transformée.

Mais la Cuisine, la Vraie n’est pas oubliée

Indispensables à la restauration des travailleurs elle fait l’objet d’une attention constante et de multiples expérimentations (l’expérimentation fait partie de nos valeurs). Velouté de céleri-patate avec un soupçon de topinanbour, servi sur son lit de lentilles. Pain à l’anis, aux noix, aux amandes, aux figues, aux raisins, à la cannelle, et pourquoi pas au topinambour ? Lasagnes royales, merci à Sophie et sa famille, ancienne Feuille, venus en voisins nous régaler un soir d’hiver Multiples gâteaux des travailleurs pour les excellents goûters (mais on descend plus vite les sablés que l’on ne sable les parois !), et... Choux , croute, salade de choux, choux braisés, choux chinois, choux fleurs, choux de bruxelles.

Et la Musique, La Vraie, n’est pas oubliée

Indispensable à la culture des travailleurs, elle fait elle aussi l’objet d’une attention constante et de multiples expérimentations. la radio bavarde spécialisée en musique classique, la radio franc comtoise qui ne diffuse que des chansons française, les radios qui donnent la pêche à certain, et en déconcentrent voire en déconcertent d’autres... L’occasion de tester nos goûts musicaux et d’exprimer quelques désaccords. Un bon terrain pour nourrir nos aptitudes et mesurer nos progrès en CNV.

Les brocolis

Un grand merci à tous les travailleurs qui se sont succédés sur le chantier. Ca a commencé sur les chapeaux de roues avec l’aide de véritables bricolos : d’authentiques brocolis* on vous dit (on en crée même un terme adéquat ...) Alain, Jérôme et Edith rejoints dans l’après midi par Annie. On a apprécié leur organisation sans faille, leurs outils, leur efficacité. Et puis les discussions au cours des repas, moments privilégiés d’échanges et de détente. Le plombier sculpteur arrivé just in time pour démonter les radiateurs avant la pose des structures isolantes. Julien et Tim, Benoit, et Maud, Anne-Françoise et Jean-Christophe. On en oublie peut être, car on n’est pas toujours là. Bilan, nous avons tous progressé ! Qui en plâtre, qui en électricité.... (Sans aiguille au début, et puis ça va beaucoup mieux avec du matériel de pro . L’électricité, ca s’enroule ça se déroule, on tire des gaines et des fils, après quelques essais on trouve le coup de main).

Notre assemblée générale

Notre achemblée chénérale rachemble d’anchiens choux chur le canapé du chalon, et auchi chur les couchins. Cha fait chaud au choeur. (Même ch’ils ne chont pas rechtés avec nous, touchours ils cherons chez eux aux Choux Lents). On exchamine les comptes avec attenchion, churtout pour la liaison entre Chouxlents 1 et chouxlents 2, cheuls chertains chuivent, d’autres manchent déchà les tartines. Et heureuchement que l’intellichence collective une fois de plus fonchtionne. Vive l’intellichence collective ! N’oubliez pas vos adechions, elles chont à prix libre...

Et toujours des réunions...

Nos dernières réunions choux ont tourné autour des deux dimensions du temps et de l’argent. Faut il privilégier l’approche Bergsonnienne ou celle, Marxiste qui prévaut dans nos société ? Quels sont nos rapports aux temps, à notre temps, temps compté, temps donné, temps suivi, temps subi, temps choisi, temps multiple ou démultiplié. Quels sont nos rapports à l’espace, à l’infini, à notre finitude, à notre lassitude, à l’énergie mise dans un projet de longue haleine, dans lequel il faut savoir marcher longtemps sans s’épuiser, avec le temps qu’il faudra. Notre prochaine formation doit porter sur la gouvernance, mais elle pourrait aussi porter sur la marche afghane. Nous n’avons pas résolu la quadrature du cercle. Pour l’instant, nos recherches de prêts relais se sont révélés infructueuses. C’est normal, du point de vue géométrique, nous savons que nous ne rentrons pas dans les cases, puisque nous avons la prétention de vouloir faire bouger les lignes. Les prochaine graines de choux n’ont pas germé, c’est normal, il faisait trop froid, et puis on n’était pas assez à la campagne ou pas assez à la ville, ou bien c’était trop petit, ou bien c’était trop grand. Et puis c’était l’hiver. Entendez vous les bourgeons éclater ? Bon printemps à tous !

A bientôt sur le chantier (du 20 avril au 5 mai) ou dans le chouberchpace !

Les Choux Lents

* brocoli

nom masculin ou féminin, toujours au pluriel sympathichoux bricoleurs (italien broccolo) nom masculin plante potagère de deux types : le brocoli pommé (chou-fleur vert) et lebrocoli à jets, dont on consomme les pousses florales charnues. (Famille des crucifères.)